Accueil

Enjeux environnementaux
de la 3ème ligne de métro

La 3ème ligne de métro a été réfléchie pour intégrer des aspects environnementaux ambitieux. Pensée pour une insertion à la fois urbaine et environnementale, sa conception, sa réalisation et son exploitation répondront aux objectifs de la transition verte du territoire.

Scroller pour en savoir plus

Améliorer la qualité de vie

La 3ème ligne de métro permettra d’économiser 250 000 km de trajets polluants par jour soit un gain de près de 28 700 tonnes de gaz à effet de serre sur un an ou encore l’équivalent des émissions d’une commune de 7 472 habitants. Pas mal pour une seule ligne.

Objectif : réduire la dépendance aux énergies fossiles dans les transports en connectant différents modes de déplacements aux stations, et favoriser l’essor des mobilités douces.

La 3ème ligne permettra 250 000 km de trajets polluants en moins chaque jour ce qui représente :
A. 3 fois le tour de la terre
B. 4 fois le tour de la terre
C. 5 fois le tour de la terre
D. 6 fois le tour de la terre
250 000 km de trajets polluants en moins chaque jour sur le territoire, ça représente 6 fois le tour de la terre en trajet voiture par jour en moins !

Pour une meilleure qualité de l’air

La 3ème ligne de métro aura un impact positif sur la qualité de l’air, du fait du report modal* attendu de la voiture particulière vers les transports collectifs, permettant ainsi une réduction des émissions en polluants atmosphériques (par rapport à une situation sans projet). Les émissions de CO2 liées à la construction de la ligne et à son fonctionnement seront largement compensées par les émissions évitées grâce à la diminution des trajets en voiture.

* Les émissions de CO2 liées à la construction de la ligne et à son fonctionnement seront largement compensées par les émissions évitées grâce à la diminution des trajets en voiture.

Faire du vélo tous les jours c’est…
A. Bon pour la santé
B. Économique
C. 0% CO2
D. Plus rapide que la voiture sur les petits trajets.
Et oui, le vélo ça a aussi ses avantages. Et vous pourrez le garer à chacune des stations de la future 3ème ligne !

Métro + Vélo, le combo gagnant

Dans les grandes agglomérations congestionnées où la vitesse moyenne des voitures, comme celle des bus est comprise entre 10 et 15 km/h et où la pression de stationnement des voitures est forte, vélo et métro constituent deux modes de transports complémentaires. Combiner ces deux modes permet de relier des points de départ et d’arrivée qui ne sont pas nécessairement directement desservis par le métro de manière optimale.

  • Le vélo est le mode de déplacement le plus rapide sur les distances de -3 km
  • Toutes les stations de la 3ème ligne de métro seront équipées de dispositifs de stationnement de vélo.

Le vélo constitue une solution de rabattement très attrayante pour les usagers du métro. Une enquête menée en octobre 2018 démontre que les usagers des Parcs à Vélo des lignes A et B parcourent en moyenne 3,2km, distance très supérieure à la moyenne de rabattement à pied. Un voyageur résidant à moins de 3 km d’une station de métro peut y accéder en 10 à 15 minutes à vélo.

En 2013, le transport routier représentait plus de 80 % des émissions polluantes du secteur des transports dont … pour les seules voitures particulières !
A. 0,2%
B. 5%
C. 50%
D. 80 %
Et les voitures restent également le moyen de transport le plus cher. On estime à 5000€ par an le coût moyen d’une voiture ! (Source ADEME)
1 rame de métro permet de transporter jusqu’à…
A. 100 personnes
B. 200 personnes
C. 300 personnes
D. 2 éléphants en serrant bien
Aujourd’hui, on ne fait pas plus capacitaire que le métro pour se déplacer !

1 métro c’est 300 autos en moins

La 3ème ligne de métro offre un mode de déplacement moderne, confortable, rapide et surtout CAPACITAIRE. 200 000 déplacements propres par jour sont prévus dès la mise en service et jusqu’à 600 000 voyageurs/jour à terme grâce à son évolutivité. Sans oublier que c’est un système de transport fiable et régulier avec une fréquence de passage élevée étant en site propre intégral. L’analyse des alternatives a confirmé que le métro est la solution la mieux adaptée au contexte local pour desservir et relier les équipements et les pôles économiques majeurs de l’agglomération toulousaine.

L’itinéraire retenu pour la 3ème ligne de métro permettra de desservir directement plus de 100 000 habitants à moins de 600m des stations et 220 000 emplois.

Pourquoi pas un tram ? Pour transporter 200 000 voyageurs, il faudrait un réseau de tram de près de 100 km. L’étroitesse des rues de notre agglomération ainsi que la nécessité de préserver les capacités de circulation du réseau routier rendent impossible la création d’un tel réseau.